158 millésimes, 159 ans d’histoire

Auguste Henri, né en 1821, passionné de vins et de la culture de la vigne, avait un petit commerce à Cortaillod, en 1858 déjà. Le millésime 1859 fut son premier vin. Avec sa femme, Pauline née Hugentobler de Saint-Gall, il achète en 1870 la belle maison de maîtres occupée aujourd’hui par la famille Porret. La bâtisse est agrandie et la cave aménagée dans l’année 1873, ce qui donna à la maison des Cèdres de superbes proportions.

Albert Auguste, né en 1860, reprend les rennes du domaine en 1897 avec son épouse Anna, née Keller de Schloss Teufen. Il est le créateur de la fameuse étiquette de la feuille d’or, mettant encore aujourd’hui nos vins en valeur.

Albert Gottlieb vit le jour en 1900. En tant qu’ingénieur agronome, il reprend le domaine en 1947, y compris la ferme et les champs, avec sa femme May Adrienne, née Rosselet des Verrières. Il acquière quelques vignes, faisant des échanges afin de faciliter la culture. Il crée le premier vin mousseux de la maison Porret.

Pierre-André, né en 1934, reprend l’exploitation en 1973 avec l’aide de sa femme Nicole, née Prudhon d’Aloxe-Corton. Il plante le cépage blanc de la Bourgogne, le Chardonnay, ainsi que le Pinot Gris. Le Pinot Noir est quand à lui, en partie vinifié en cuvée « Non égrappée ».

Jean-Christophe, né en 1960, travaille avec son père puis reprend l’entreprise en 2002 avec son épouse Nicole, née Weissbrodt de Bevaix. Dès 1994, il conduit le domaine viticole de sept hectares en Production Intégrée, limitant l’impact de la culture sur l’environnement. Il est l’un des premiers vignerons du canton de Neuchâtel à planter le nouveau cépage suisse Gamaret en 1997 et vinifie le Chardonnay aussi en fûts de chêne de 228 litres.

La 6ème génération, représentée par Sophie et Martin, s’est formée à l’école d’ingénieurs de Changins en qualité de viticulteurs-œnologues. Martin a fait divers stages en Valais, dans les Grisons, autour du lac de Bienne et de Morat et en Bourgogne. Sophie a travaillé dans le canton de Zürich et de Vaud, s’est rendue dans la région du Kaiserstuhl en Allemagne et a aussi œuvré en qualité d’œnologue dans plusieurs domaines neuchâtelois. Actuellement, ils travaillent en famille sur le domaine et vinifient le terroir « Les Calames » en sélection parcellaire de Pinot Noir.